Il est originaire de Belgique 🇧🇪, il est triathlète (🏃‍♂️+ 🏊🏼‍♂️ + 🚴🏻‍♂️) et il est détenteur d’un nouveau record sur la distance, sur le Marathon d’Athènes ! On a pu l’interviewer à l’issu de ce beau voyage en Grèce pour son 10ème marathon, il nous livre ses impressions, ses sensations, ses prochains défis !

1. Quel type de coureur es-tu ?

Je suis triathlète depuis 16 ans. Voilà maintenant 4 ans que je suis passé sur la distance complète (3.8km de natation – 180km à vélo – 42.195km à pied). Je suis un coureur toujours à la recherche d’amélioration de mes performances sans toutefois négliger le côté amusement de la chose.


« Je suis un coureur toujours à la recherche d’amélioration »


2. Quelle est la raison qui t’a motivée à courir ?

Je cours des marathons et semi marathon tout d’abord par plaisir. C’est aussi une belle occasion de pouvoir découvrir une ville et des paysages sans être dérangé par la circulation. Le choix plus particulier de la longue distance vient également du fait que je n’aime pas monter trop haut et trop longtemps en fréquence cardiaque.

3. Où aimes-tu courir ?

Habitant la campagne, je cours sur tous types de terrains : forêt, chemins de campagne, bitume mais j’avoue que lorsque la météo capricieuse s’en mêle, je me réfugie sur mon tapis de course à la maison…

4. Quelle course as-tu préparée ? Et pourquoi ?

Depuis 2015, j’ai couru 9 marathons (en totalisant les Ironman et les marathons secs). Pour le 10e, j’ai voulu marquer le coup et courir là où le marathon était né, sur la route qui relie les villes de Marathon et d’Athènes.


« Pour le 10ème marathon, j’ai voulu marquer le coup »


 5. Hadrien, comment as-tu vécu ta prépa avec FREQUENCE Running ?

Pour moi, je devais m’améliorer en allant « bêtement » courir et en enchaînant les bornes ; ce qui ne s’est jamais passé 😂. J’ai vraiment apprécié puisque FREQUENCE Running m’a donné un cadre, une ligne directrice dans mon entraînement. Concernant la préparation de ce dernier marathon, j’ai réalisé plus de 80% du programme proposé.

6. Quelles ont été tes sensations lors du Marathon d’Athènes ?

Le jour de la course, une navette nous a conduit sur la ligne de départ en prenant le parcours du Marathon à l’envers. Ce trajet a été une belle piqure de rappel concernant le dénivelé ! Dès le départ de la course, J’ai donc décidé de partir en sous régime (5’/km) afin d’être bien sûr de ne pas péter dans la longue montée (km12 à km32). Cet sage idée m’aura été salutaire… Vu la pente, l’allure ralenti malheureusement mais j’arrive (enfin) au 32e km, les jambes commencent à piquer mais je n’ai pas le sentiment du mur.

Dénivelé Marathon d'Athènes

Je fais d’autant plus attention à bien prendre le temps de m’hydrater, de m’arroser et de me ravitailler convenablement. Les km défilent toujours et le dénivelé commence à être négatif… Je me décide à accélérer l’allure doucement. Le RP de Paris n’est pas si loin que ça. Je cours les 6 derniers km sous les 5’/km et termine littéralement au sprint pour réaliser un nouveau RP de… 3h39’15 ».


« Les jambes commencent à piquer mais je n’ai pas le sentiment du mur… »


7. Quel était ton objectif de chrono ?

En débutant mon plan d’entraînement, l’application ne prenait pas encore compte d’un dénivelé si important. J’ai donc fait le pari de partir sur un objectif challenge en 3h27 pour « mimer » la difficulté de la pente. Vu les 340D+ à grimper durant le parcours, l’objectif pour moi était plutôt d’égaler mon RP de 3h40’30’‘ décroché à Paris. J’ai donc décidé de suivre l’objectif challenge proposé par l’application.

8. Quel était ton planning d’entraînement ?

J’ai suivi un plan d’entrainement sur 37 séances à raison de 2x/semaines. A chaque entraînement, j’optais pour l’allure la plus rapide proposée de la fourchette.

9. Pourquoi as-tu choisi d’utiliser l’application FREQUENCE Running ?

Je connaissais l’application FR via un ami, Damien Lejeune (notre ambassadeur Belge), un de vos ambassadeurs mais n’avais jamais pris le temps de m’y intéresser plus. En voyant les perfs de Damien s’améliorer de course en course, j’ai donc décidé de suivre le programme FR. Comme on dit, il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. En tout cas, j’avais besoin d’un cadre d’entraînement. Plusieurs de mes amis m’avaient parlé de l’appli, j’ai donc emboîté le pas… Et j’en suis pas déçu !

10. Quelle est ta fonctionnalité préférée de l’application/du PREMIUM ?

J’adore la réactivité du programme d’entraînement lorsque j’insère des courses intermédiaires.  Petit plus aussi de la version PREMIUM : la courbe d’évolution qui me permet de voir si je suis dans le bon où si je progresse trop vite…

11. Quel est ton prochain objectif de course ?

Mon prochain marathon sera celui de Namur, le 19 avril prochain. J’ai déjà lu dans le blog FR qu’il y avait moyen d’y décrocher un RP, le RDV est pris 😉. Ce marathon rentre dans le cadre de la préparation de mon gros objectif de l’année : l’Ironman de Vitoria-Gasteiz en juillet prochain.

Merci à toi Hadrien et encore bravo pour cette superbe perf’ sur le Marathon d’Athènes ! Décidément, FREQUENCE Running est bien représenté en Belgique. À très bientôt pour de nouvelles aventures avec FREQUENCE Running !