La réussite d’une course tient évidemment d’une bonne préparation, et d’un plan FREQUENCE running respecté à au moins 80%. Mais il est très facile de rater son épreuve sur quelques détails importants le jour J. Le changement de matériel fait partie de ces facteurs risques à éviter.

Pourquoi anticiper son matériel et son équipement du Jour-J ?

En effet l’improvisation matérielle est interdite dans la dernière ligne droite. Vos chaussures ont un petit trou à l’avant ? Vous avez craqué sur les dernières paires de votre équipementier favori lors du salon-exposant d’avant course ? Laissez les dans leur boîte, vous les testerez après.

Hors de question de changer de chaussures la semaine précédant la course.

Combien de tendinites, de maux de genoux pendant la course ou d’ampoules générées par ce changement de dernière minute auront empêché des coureurs d’atteindre leur objectif ?

Le changement de chaussures doit se faire en début de préparation ou dans une période creuse, entre deux objectifs.

Résultat de recherche d'images pour "douleur genou course à pied"

Restez sur le matériel éprouvé à l’entraînement, y compris concernant la nutrition. Si vous souhaitez introduire un peu de nouveauté, essayez avant la course pendant une séance au rythme proche de la course. Repoussez ce petit gel “mégaboost” qui promet des merveilles mais que vous n’avez jamais goûté auparavant.

Même pour votre tenue, restez sur votre équipement habituel. Un frottement sous les aisselles causé par votre nouveau t-shirt peut vite devenir un enfer au 30ème km d’un marathon.

Vos nombreuses séances d’entraînement ou un objectif intermédiaire configuré via l’option PREMIUM constituent de bons moments pour tester du nouveau matériel. Pas d’improvisation le Jour J !

Et bon courage pour la course 😉