Un nouveau Caen Runner s’est illustré sur la Pegasus des Courants de la Liberté le 10 juin dernier. Après Marianne et son RP pulvérisé sur la distance marathon c’est au tour de Simon de décrocher un record personnel en moins d’1h40 avec un plan semi 1h40, personnalisé dans FREQUENCE Running…

1. Quel type de coureur es-tu ?

Il y a quelques années, je courais peut-être une vingtaine de kilomètres par mois, puis suite à une mauvaise fracture j’ai totalement arrêté. J’ai vraiment repris la course il y a un peu plus d’un an. Au départ avec des intensités trop soutenues ce qui m’a valu quelques petites blessures et tendinites chroniques. J’ai réappris à courir raisonnablement au fil du temps et à m’équiper correctement. Aujourd’hui, je fais trois à cinq sorties par semaine. Soit tout seul, soit avec un ami ou soit avec l’association dont je fais partie, les Caen Runners qui regroupent plusieurs dizaines d’adeptes du running, du trial… et surtout avec une super ambiance.

2. Quelle est la raison qui t’a motivé à courir ?

Au départ, je ne sais pas. Je suis rentré du travail un jour où il faisait beau et je me suis dit « j’irais bien courir ». Puis, au fil du temps je me suis fixé des objectifs de temps et de distances – un dix kilomètres pour commencer, puis un semi pour en arriver à courir un marathon.

3. Où aimes-tu courir ?

J’aime beaucoup partir de Caen et aller sur ce qu’on appelle la voie verte. C’est une piste cyclable qui longe l’orne et va jusqu’en suisse-normande. Il n’y a aucune voiture. Sinon j’aime aussi courir dans la forêt de Grimbosq ; c’est un terrain génial si l’on veut progresser avec toutes les montées que nous propose cet endroit. Le mieux est d’y aller l’hiver lorsqu’il fait nuit avec sa frontale. On y entend seulement les animaux. C’est surement un des parcours les plus apaisant. Un jour j’étais allé courir avec un ami en plein hiver, il faisait nuit et commençait à neiger. On a entendu un bruit dans le sous-bois, j’ai donc tourné la tête pour tenter d’apercevoir quelque chose. La frontale a seulement fait briller deux paires d’yeux verts à dix mètres de nous. Cela ne devait être que des biches mais je pense que l’allure était plus soutenue après ça. 😀

A post shared by Simon Sliman (@slimansimon) on

4. Quelle course as-tu préparé ?

J’ai préparé le Marathon de Paris 2018 et donc indirectement le semi-marathon de Bayeux qui se tenait deux semaines avant les 42,195 kilomètres de Paris. Puis, plus récemment le semi-marathon Pegasus des Courants de la Liberté de Caen.


« Après le marathon de Paris, objectif semi-marathon à Caen »


 5. Simon, comment as-tu vécu ta préparation avec l’application FREQUENCE Running ?

Plutôt bien. La préparation se fait vraiment en douceur, et c’est plutôt bien de pouvoir inverser les séances sur la semaine. Les fractionnés proposés sont variés et permettent vraiment de progresser. J’ai pu faire quelques sorties avec les Caen Runners tout en suivant ma préparation. On peut également sauter quelques séances avec une reprise adaptée.

6. Quelles ont été tes sensations lors de la course ?

Le semi de la Pegasus a vraiment été la première course pendant laquelle j’ai pris du plaisir du départ jusqu’à l’arrivée. Les premiers kilomètres ont été un peu compliqués car je n’ai pas réussi à bien me placer dans mon SAS de départ et les dépassements étaient quasi impossibles. Mais dès que le peloton s’est étiré il a fallu que je rattrape mon retard ; ce qui a plutôt bien marché. Je ne pensais pas pouvoir passer à une allure générale de moins de 5min/km sur un semi.

A post shared by Simon Sliman (@slimansimon) on

7. Quel était ton objectif de chrono ?

Je m’étais fixé aux alentours de 1h40 en ne sachant pas trop à quoi m’attendre compte tenu de la difficulté de ce semi qui a la particularité d’être en dénivelé positif tout le long. Sur les cinq derniers kilomètres je tentais de faire mes calculs pour savoir quelles allures je devais tenir pour arriver sous les 1h40. Au 19ème kilomètre j’en étais à environ à 1h29 et les jambes étaient encore fraîches, je savais que si je tenais l’objectif serait rempli. L’arrivée s’est faite à 1h38:48.

8. Quel était ton planning (nombre de séances et de semaines) d’entraînement ?

J’ai attaqué la préparation un mois avant la course avec un plan d’entraînement semi en trois sorties par semaine avec FREQUENCE Running et une à deux sorties pour le plaisir (sortie longue, séance de cotes ou fractionné).


« trois entraînements par semaine, plus quelques sorties plaisir »


9. Pourquoi as-tu choisi d’utiliser l’application FREQUENCE Running ?

J’avais vaguement entendu parler de cette application grâce aux Caen Runners et après m’être inscrit sur un coup de tête au marathon de Paris, il valait mieux que je trouve un plan d’entrainement. J’ai donc testé quelques séances sur l’application et je l’ai trouvé vraiment complète en sentant la progression se faire au fil des séances.

10. Quel est ton prochain objectif de course ?

Je n’ai pas d’objectif précis, j’aimerais courir un semi en moins d’1h30 et un 10km en moins de 40 minutes, puis recourir un marathon dans l’année sans objectif de temps… enfin pour l’instant… pourquoi pas viser 3h30 🙂 J’aimerais aussi me mettre sérieusement dans le trail mais ça reste compliqué de trouver du temps pour tout.

On y croit, les FREQUENCE Runners sont avec lui !
Bonne préparation !