Ça s’est passé à Sénart le 1er mai 2019… Bérangère, FREQUENCE runneuse depuis quelques mois, se lance un nouveau défi. Devenir marathonienne ! Cela peut paraître simple pour certains mais il s’agit bien là d’un challenge que la jeune femme a relevé brillamment lors du marathon de Sénart. Découvrez son histoire…

Bérangère, la jeune femme devenue marathonienne le 1er mai

1.Quel type de coureuse es-tu ?

Je suis une coureuse « ordinaire » qui court d’abord pour le plaisir de s’oxygéner le corps et l’esprit ! La longue distance n’est pas un objectif lors de mes sessions de running, c’est avant tout le fait de se sentir bien pendant et après.

2. Quelle est la raison qui t’a motivé à courir ?

Même si je suis sportive, le souvenir que je gardais de la course à pied était les tours de piste d’athlétisme au collège : une horreur ! 

En 2014, je propose à mon amie Laetitia de participer à une course solidaire féminine de 6 km qui se déroule à côté de mon travail. Elle, qui courrait déjà me dit « Ok, mais faut s’entraîner avant ! ». Je me souviendrais toujours de notre 1ere sortie : 2km, 15 minutes de course à pied, j’étais « au bout de ma vie » ! Et 6 mois + tard je m’inscrivais avec elle à mon 1er 10 km. Ça y est, j’étais foutu, j’avais le virus de la course à pied !


« À chaque fin de chaque séance, j’étais contente de mes résultats »


3. Où aimes-tu courir ?

J’ai une forte préférence pour courir dans la nature : en forêt, dans les champs, dans les parcs… Courir sur piste, très peu pour moi ! Il faut que je puisse « m’évader » durant ma session de running.

Télécharger l'application

4. Bérangère, quelle course as-tu préparée ?

J’ai préparé le Marathon de Sénart du 1er mai, une course « chère à mon cœur », car elle traverse Savigny-le-Temple, la ville dans laquelle j’ai vécu jusqu’à mes 20 ans mais aussi Lieusaint, la ville pour laquelle je travaille depuis 7 ans. Mon 1er marathon, je savais que ce serait celui-là et aucun autre 🙂

5. Comment as-tu vécu ta préparation avec l’application FREQUENCE Running ?

Très bien. Les séances étaient progressives et comme on peut les visualiser à l’avance, on sait à quoi on peut s’attendre. Sur 36 séances, j’en ai loupé une seule : le jour de mon anniversaire où des amis m’ont fait la surprise de leur présence (ndlr : on ne vous en veut pas, c’est promis ☺️) !

Je ne dirais pas non plus que ça a été tout du long facile, la motivation peut être entravée par la fatigue ou la météo. Mais les séances ne m’ont jamais parues trop difficiles. Certaines n’ont pas été une partie de plaisir (les fractionnés ça pique !) mais je sentais qu’elles étaient complémentaires, et la grande majorité ont été très agréables. À chaque fin de séance, quel que soit le type, j’étais contente de mes résultats.


« L’objectif, c’est avant tout le fait de se sentir bien pendant et après »


La runneuse bien accompagnée sur la course !

6. Quelles ont été tes sensations pendant le marathon de Sénart ?

Excellentes ! Vraiment. Je sentais que j’étais prête. J’avais fait 3 mois de préparation que j’avais commencé en février, dont une partie de longues distances le soir de nuit, et j’avais eu tous les temps, beau, pluie, déluge, vent. Je n’avais qu’une envie c’était de m’élancer et de savourer chaque kilomètre. Et c’est ce qu’il s’est passé…

J’ai eu la chance d’avoir mon conjoint qui a pu me suivre une bonne partie à vélo, d’avoir ma famille sur le tracé du parcours et à l’arrivée. L’ambiance sur ce marathon est excellente, les bénévoles sont au top, l’organisation sans faille te permet de profiter au maximum de la course.

Cette année, les coureurs qui faisaient le marathon en + de 4h avaient le droit pour les 10 derniers kilomètres à des accompagnateurs officiels : j’avais alors 2 supers potes qui m’ont boosté. Je n’ai ressenti les 1eres douleurs de fatigue qu’au 36e kilomètres, juste après avoir traversé Lieusaint où mes collègues m’avaient fait une belle ovation ! J’ai eu le smile toute la course, et des étoiles plein les yeux !

L’équipement de notre championne au dossard n°2265 !

7. Quel était ton objectif de chrono ?

En tant que novice dans la distance du Marathon, je me disais que moins de 5h ce serait top. L’application me proposait 4h50 au vu de mes temps de référence sur 10 km et semi-marathon. En soi, le chrono n’était pas vraiment l’objectif, mais bien d’arriver au bout et surtout sans s’arrêter ni marcher (sauf ravitaillements évidemment). Au final, j’ai réussi à ne jamais m’arrêter de courir et à passer sous l’arche d’arrivée en 4h38 !

8. Quel était ton planning (nombre de séances et de semaines) d’entraînement ?

J’ai choisi de faire ma préparation sur 12 semaines, à raison de 3 fois par semaines.


« Mon 1er marathon, je savais que ce serait celui-là et aucun autre »


9. Pourquoi as-tu choisi d’utiliser l’appli FREQUENCE Running pour te préparer ?

En fait, l’application était proposée sur le site internet du Marathon de Sénart. Je me suis renseignée, les avis étaient l’air très bons et l’application avait l’air d’être simple et efficace. En 2 minutes, j’avais un plan personnalisé pour préparer mon marathon !

10. Quelle est ta fonctionnalité préférée de l’application ?

Sans hésiter le fait de pouvoir inverser les séances ou les déplacer. J’ai fait la préparation majoritairement seule, mais mon amie Hélène souhaitait m’accompagner une fois par semaine.

Du coup en fonction de son planning de maman et de la sortie qu’elle pouvait faire je pouvais adapter mon planning et on a pu courir ensemble. Sans compter les imprévus ou quand la météo était vraiment pourrie. Donc pas besoin d’annuler des séances, on ajuste simplement ! Du coup ça évite le stress et ça permet de suivre son planning quelque soit la vie qu’on a.

11. Quel est ton prochain objectif de course ?

Faire un semi-marathon en moins de 2h, soit 8 minutes de moins que mon 1er, que j’avais fait sans aucune préparation. Évidemment, je suivrais un plan FREQUENCE Running !

Bravo Bérangère, l’application FREQUENCE running sera encore à tes côtés pour t’accompagner sur ton prochain semi-marathon alors, et sous la barre fatidique des 2h ! Un grand bravo à toi pour ce marathon !