On peut le dire, Eliud Kipchoge est le roi du marathon. Son nouveau record du monde du marathon en 2h01 et 39 secondes réalisé dimanche dernier à Berlin en atteste. Ce kenyan de 33 ans pulvérise de plus d’une minute l’ancien record de son prédécesseur Denis Kimetto (KEN). Une incroyable gestion de course !

Record marathon Kipchoge

Un record du monde sur marathon attendu

En mai 2017, Kipchoge avait participé avec 2 autres coureurs internationaux au défi « Breaking 2 » organisé par l’équipementier Nike. Le but étant de réaliser un marathon en moins de 2h sur un circuit italien de F1 extrêmement roulant. Le jour de la course a été choisi en fonction des conditions climatiques, et une armée de lièvres se relayaient. Il fallait tenir la cadence de 2min50 par kilomètre, le kenyan avait réalisé 2h00’25 secondes. Certes, ce ne sont pas de véritables conditions de course, mais le fait d’avoir couru 42km195 à une allure aussi rapide, les jambes enregistrent le tempo et dans la tête tout devient possible.

Eliud Kipchoge - record marathon

Kipchoge à l’arrivée du marathon Breaking 2 en 2h00mn25

Il devenait évident qu’il allait un jour pulvériser le record du monde du marathon.

On peut donc s’attendre à ce que ce chrono déchaîne les passions et ravive les soupçons de dopage chez les coureurs kényans. Ces derniers temps, ils ont en effet nombreux à avoir été contrôlés positifs à l’EPO. Kiprop, considéré comme l’un des meilleurs coureurs de demi-fond de sa génération, champion olympique en 2008, en a fait les frais avec une suspension de 4 ans en cours d’examen. Courir à plus de 21 km/h sur tout un marathon suscitera inévitablement quelques doutes au sein des fédérations.

Télécharger l'application

Une gestion parfaite

La chercheuse et scientifique en course à pied, Véronique Billat, a été interviewé sur la course de Kipchoge. Elle analyse ainsi qu’il est parti très vite sur les 5 premiers kilomètres en maintenant une vitesse moyenne de 20,84 km/h. Jusqu’au 16ème km, elle note un relâchement de son allure autour de 20,5 km/h.

Il s’est gardé une réserve de vitesse sous la semelle pour revenir au 22ème kilomètre dans des allures très hautes qui frôlent les 21km/h. Il maintiendra le cap jusqu’au kilomètre 42, pour finir les 195 derniers mètres à 21,5 km/h !

Eliud Kipchoge - record marathon

Temps de passage de Kipchoge sur le marathon de Berlin 2018

Partir vite permet de faire monter le coeur très haut et de fluidifier la circulation sanguine. Au moment du relâchement à partir du 5ème kilomètre, le kényan prend le temps de récupérer. Il maintient facilement sa vitesse de croisière pour pouvoir relancer sur la deuxième partie du marathon. La stratégie du negative split qui a payé !

Nous lui souhaitons une excellente récupération et espérons le voir bientôt sous la barrière des deux heures au marathon. Qui sait… avec un plan d’entraînement FREQUENCE Running ;)