Courir dans les plus beaux endroits du monde vous en rêvez ? Maud l’a fait, avec un projet ambitieux derrière ! Découvrez son histoire…

Imaginez-vous un jour, tout lâcher pour partir à l’aventure…  Votre sac à dos prêt, une paire de running en plus et c’est parti pour deux ans de périple autour du monde !

Maud la worldwildrunneuze en Namibie !

Maud la World Wild Runneuze en Namibie !

C’est à peu prêt ce que Maud a fait. Enfin presque, puisque derrière ce voyage il y a un vrai objectif : faire un reportage sur la course à pied au féminin.

« 90 % des retranscriptions télévisées sont dédiées au sport masculin. Je veux mettre en avant des femmes sportives qui souhaitent parler d’elles, des femmes et de leur sport », explique Maud.

Encore mieux, en parcourant 33 pays, c’est autant de témoignages et de visions différentes qui vont lui permettre de dresser un portrait global de la course à pied au féminin !

En Afrique du Sud pour le semi marathon de Loskop !

En Afrique du Sud pour le semi-marathon de Loskop !

Il ne suffisait plus qu’à trouver un nom : ce sera World Wild Runneuze, celui d’une belle aventure qui durera pendant 2 ans.

pays worldwildruneuze

33 pays, 20 courses, 2 ans : un tour du monde pas comme les autres 🙂

Mais qui est Maud, à l’origine du projet ?

Runneuse depuis deux ans avant de songer à son voyage, elle prend rapidement goût à la course à pied, commençant par un  semi-marathon comme 1er défi, elle enchaîne ensuite avec des 10km, le marathon de Paris en 2014… Depuis elle ne s’arrête plus de courir !

Maud après le marathon de Sao Paulo au Brésil

Des souvenirs et des rencontres

Un de ses souvenirs les plus marquant ? « Le marathon de la muraille de Chine. C’est l’accomplissement d’un rêve, un sacré challenge sportif mais surtout des paysages à couper le souffle ! »

Une de ses courses les plus insolites ? « Peut-être le marathon du Ladakh en Inde. Cette course à plus de 3000 mètres d’altitude dans l’Himalaya n’a qu’une dizaine de coureurs au départ des 42km ! »

Il faut s’accrocher car l’oxygène est plus rare en haute altitude, « c’est une véritable épreuve » selon Maud, « il faut faire preuve d’humilité également, car on est loin de l’organisation des marathons comme Paris, par exemple. »

Pas de puces pour le chrono, ni d’énormes ravitaillements, mais une véritable satisfaction à l’arrivée d’avoir couru cette course pas comme les autres 😉

Worldwildrunneuze

Big smile à l’arrivée du marathon du Ladakh !

La World Wild Runneuze nous raconte que le voyage a un peu changé sa façon de voir les choses. « Au-delà des courses, d’une manière plus globale, on se rend également compte que l’on peut vivre plus simplement. On se recentre sur l’essentiel ! »

Un projet solidaire

La runneuse s’est également engagée pour la Fondation Motrice qui a pour objectif de faciliter la vie quotidienne des personnes atteintes de paralysie cérébrale.

Lors de son périple, elle a lancé un appel aux dons pour récolter 10 € par km couru. A l’issue de son voyage, 10 000 € ont été reversés à la fondation. On approuve l’initiative chez FREQUENCE Running ! 🙂

Retrouvez toutes les aventures de Maud sur son site !