Eh oui, vous avez surement connu certains de ces désagréments pendant vos compétitions, runs ou courses… Souvent bénins, les bobos de course à pied ont pourtant pu gâcher votre plaisir et parfois eu raison de votre objectif. Ce sont les petits bobos du coureur ! Vous pouvez apprendre à les éviter en suivant nos conseils…

blessure course à pied

Les crampes

Elles survient généralement sur la fin de course, et dans le pire des cas, elles peuvent vous empêcher de passer la ligne d’arrivée ! Ces crampes surviennent principalement de la déshydration et d’une carence en sel minéraux. La principale raison de leur apparition est l’accumulation de fatigue musculaire.

L’apparition des crampes est plus fréquent sur les courses longues (semi, marathon et au-delà) et les deux principales conséquences sont :

  • Une hyperexcitabilité des motoneurones entrainant  une contraction permanente du muscle
  • Un déséquilibre entre les récepteurs donnant de mauvaises informations sur l’état de tension du muscle.

Pour les éviter, pensez à vous hydrater régulièrement sur votre course, à bien vous alimenter et à écouter votre corps. Une boisson énergétique contenant des sels minéraux est le parfait allié prévention des crampes. N’oubliez pas non plus d’échauffer progressivement vos muscles, pour les préparer à mener un effort physique soutenu.

Les tétons brûlés et autres frottements

Vous êtes peut-être victime également d’irritation aux tétons lors d’un effort prolongé… Ce bobo touche avant tout les hommes, les femmes étant généralement protégées par leur brassières.

Un textile technique trop abrasif ou un coton humide finit par irriter la peau sur les zones de frottement. Allant de la simple irritation au saignement complet des tétons, ce problème touche plus spécifiquement les marathoniens et autres coureurs longue distance.

Pour les éviter, différentes méthodes s’offre à vous :

  • Bannir les vieux t-shirts en coton en favorisant des t-shirts techniques respirants et doux
  • Apposer des pansements sur les tétons pour les protéger (attention, votre pilosité peut entraver l’adhérence du pansement)
  • Recouvrir le mamelon d’une épaisse couche de pâte à l’eau (Aloplastine simple) isolant le mamelon de l’humidité
  • Investir dans un pot de vaseline ou de crème anti-frottements, puis en appliquer sur les zones sensibles : tétons mais aussi aisselles, aine. Bref, partout où ça frotte !

    blessure course à pied

    Autre solution, découper directement son maillot ! 🙂

Du côté des femmes, le port d’une brassière pour le sport, plaquant fermement la poitrine contre le thorax, évite les frottements d’un soutien gorge classique. Attention aux irritations y compris avec ces équipements spécifiques. Un peu de vaseline ou crème anti-frottement sous les coutures s’avère utile sur les longues distances.

Et n’oubliez pas que ce n’est pas la veille d’une course qu’il faut tester ces produits mais lors de votre préparation, en particulier sur les sorties en endurance.

Télécharger l'application

Les ongles noirs

La surprise est souvent là ou on ne l’attend pas… En retirant vos runnings et vos chaussettes il n’est pas rare de découvrir un ou plusieurs ongles noircis. Cette coloration de l’ongle est due à un hématome pouvant survenir après la répétition de micro-chocs du pied sur le bout de la chaussure.

Bien que cela soit souvent indolore, les premiers signes de ce bobo peuvent être un inconfort ou une douleur du pied dans la chaussure lors de vos runs.

Comment les éviter ?

  • Assurez-vous d’être à l’aise dans vos runnings car le pied gonfle lors de l’effort (prévoir à l’essayage 1 pointure au dessus de votre pointure réelle)
  • Utilisez en prévention des protections en silicone sur les ongles sensibles

Si vous n’avez pu l’éviter, vous pouvez soulager la douleur en perçant l’ongle à l’aide un trombone ou une aiguille préalablement désinfectée et chauffée avec une flamme. Percez l’ongle doucement avec cette pointe, mais arrêtez vous dès l’avoir traversé. Presser-le ensuite afin que le sang puisse s’évacuer par le trou. Cette technique bien pratiquée, aussi impressionnante soit-elle, est totalement indolore…

blessure course à pied

L’orteil, le doigt de pied le premier touché !

Les douloureuses ampoules

De la même manière que les tétons brûlés, les ampoules (ou phlyctènes) apparaissent à la suite de frottements répétés entre la peau et le tissu de la chaussette. A plus forte raison lorsque ces efforts physiques se produisent dans un contexte chaud et humide, notamment avec de la transpiration. Il y a alors un décollement de l’épiderme auquel l’organisme réagit en produisant un liquide qui protège les tissus se trouvant sous la cloque.

blessure course à pied

aïe aïe aïe…

Ici, la douleur peut très vite se faire ressentir dans vos chaussures et pénaliser votre allure. Voici quelques pistes pour les empêcher :

  • Utiliser des chaussures adaptées à votre pied (pointure, largeur,…)
  • S’équiper de chaussettes spéciales course à pied, proches du pied et diminuant les frottements
  • Protéger les zones les plus exposées aux ampoules par des pansements adaptés
  • Appliquer une crème anti-frottements en prévention lors de vos sorties ou courses longues

Voilà, c’était un petit tour des bobos de course que vous avez pu connaître cette saison. Vous avez d’autres remèdes pour parer ces désagréments du coureur à pied ? Partagez-nous vos idées à l’adresse suivante : contact@frequence-running.com