Votre professeur de physique la présentait sous la formule H2O. Certains filous jouent avec l’appellation « monoxyde de dihydrogène ». Mais pour la plupart d’entre-nous, elle s’appelle tout simplement « l’eau ». Composant près de 60 % du poids d’un adulte moyen, en boire est essentiel à notre survie. Mais comment s’hydrater correctement, et qu’est-ce qu’implique la course à pied là-dedans ? Réponse en quelques chiffres*.

*Attention, ceux-ci sont à titre indicatif : en effet, les besoins en eau dépendent de nombreux facteurs, comme l’âge, l’environnement, la morphologie, etc.

1 L

Lors d’une séance de course à pied d’une heure, nous perdons, en moyenne, entre 70 cl à 1 L d’eau. Plus il fait chaud, plus l’allure est intense et plus la perte est conséquente. Et notre corps est comme une plante verte : si elle n’est pas arrosée, elle devient toute sèche puis meurt. Alors buvez régulièrement et n’attendez pas d’avoir soif !

70 %

C’est le pourcentage des blessures arrivant pendant que vous courez et qui viennent d’un manque d’hydratation, selon l’INSEP (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance). Ainsi, ne pas boire durant de longues séances, comme un sortie longue ou un semi-marathon, peut provoquer des crampes qui réduiront drastiquement votre performance.

2 L

C’est le volume d’eau que l’on estime devoir boire, en moyenne, pour bien faire fonctionner notre corps. Soit 8 verres d’eau de 25cl, à égrainer tout au long de la journée. Mais ce n’est pas une règle à suivre à la lettre : en effet, du lait, du café, du thé ou des fruits peuvent aussi entrer en ligne de compte. Une bonne solution pour vous hydratez pendant l’effort est de mélanger eau, sucre et un peu de sel pour réaliser une boisson énergétique (attention aux doses néanmoins). Enfin notez que ce chiffre peut largement augmenter lorsque vous courez par temps chaud.

3

Ce sont en quelque sorte les moments où il est nécessaire de boire lorsque vous courez : avant, pendant et après. Avant l’entraînement ou pendant votre échauffement, buvez quelques gorgées pour anticiper la déshydratation. Faites de même pendant votre séance et buvez, là encore, selon vos besoins pour réhydrater votre organisme après l’effort. Le mot d’ordre en somme ? Boire régulièrement !

_

Envie de discuter avec d’autres coureurs ou de partager vos performances ? Rejoignez-nous sur le groupe Facebook FREQUENCE Runners !