Certains FREQUENCE Runners croient que les semelles running sont réservées exclusivement aux professionnels, qu’elles sont utilisées uniquement en cas de malformation ou de douleur au pied. D’autres croient encore qu’elles ne peuvent pas être utilisées en complément de semelles orthopédiques. On vous explique tout pour enfin être bien dans vos baskets !

Bien que certaines de ces affirmations soient répandues, les semelles running peuvent :

● aider à améliorer la performance sportive ou à éviter des lésions
● apporter équilibre et stabilité
● aider à réduire la fatigue
● être compatibles avec des semelles orthopédiques.

Les coureurs professionnels ne sont les seuls à vouloir protéger leurs articulations et améliorer leur performance.

Prendre soin de notre santé et optimiser notre performance sont deux objectifs que nous recherchons tous. Il est primordial de connaître la réaction de notre corps à chaque fois que nos pieds frappent le sol, que ce soit en marchant ou en courant.

A quoi servent les semelles running ?

Elles amortissent l’impact du pied au sol et aident à stabiliser la foulée évitant ainsi le risque de lésions. À cet égard, il existe des semelles ergonomiques qui s’adaptent à l’anatomie du pied et qui, à l’aide d’un soutien de la voûte plantaire. Cela permet à l’athlète une plus grande stabilité, notamment les semelles Ergopro AC+ de Noene ou les semelles Ergonomic-AC2. Pour réduire la fatigue et favoriser la récupération après l’effort, les semelles fabriquées avec des textiles intelligents seront les plus adaptées car favorisant le flux sanguin.

Par exemple, les semelles NOENE Optimum-OFP2 allient les propriétés du matériau viscoélastique NOENE avec celles du tissu haute technologie NEXUS Energy Source, qui émet des ondes infrarouges, bénéfiques pour l’organisme car elles activent la circulation du sang et l’oxygénation du corps.

 

Les semelles running : les matériaux

De nos jours, nous disposons d’une grande variété de semelles running, fabriquées avec différents matériaux, de différentes épaisseurs et densités.

Certains matériaux comme le gel procurent, au premier abord, une plus grande sensation de commodité. Si vous cherchez à amortir l’impact du pied sur le sol, il est important de s’assurer que les semelles absorbent et dissipent réellement l’énergie générée à chaque foulée sans « la renvoyer » comme un effet de rebond vers d’autres parties du corps.

Les semelles running : de remplacement ou complémentaires

Même si vous utilisez des semelles orthopédiques, vous pouvez aussi utiliser des semelles running. Cela dit, vous devrez vous assurer qu’elles sont compatibles, de par leur forme et de par leur épaisseur.

Par exemple, la semelle Invisible-SOS1 de Noene, d’1 mm d’épaisseur est recommandée puisque adaptée à tous types de chaussures et de sports. Elles s’adapteront à l’anatomie du pied et augmenteront la stabilité de l’athlète à chaque foulée.

Les semelles running : à découper ou non découpables

Vous devrez aussi décider entre des semelles multi-tailles et des semelles non découpables.

Vous opterez pour des semelles à découper la pointure exacte de votre pied. Sinon, vous choisirez des semelles non découpables que vous achèterez directement de la pointure de votre pied.

Les semelles running : une décision responsable

Les semelles running modifient notre façon de courir et ont un vrai pouvoir sur nos performances. Attention toutefois à ne pas les intégrer à votre préparation à l’approche de l’objectif. Les effets produits se ressentiront sur la santé de nos pieds mais aussi sur l’ensemble de notre corps.

Il est donc important de vérifier quelques éléments clés avant d’acheter vos semelles. Le fabriquant, les garanties, la reconnaissance de la marque… Soyez attentifs, il en va de la santé de votre corps ! 🙂