Guillaume, directeur général de FREQUENCE Running nous raconte son histoire de marathonien.

Qui est-il ?

Guillaume, co-fondateur de FREQUENCE Running. C’est un autre marathonien, son associé Jean-Baptiste qui l’a initié à la course à pied et l’a emmené sur ses premières épreuves sur route il y a une quinzaine d’année. Nageur et cycliste également, Guillaume se consacre désormais plus spécifiquement au triathlon, mais il continue à prendre des dossards d’épreuve de course à pied chaque automne-hiver.

Ses premières foulées sur la distance marathon ?

Son premier marathon était en région Champagne-Ardennes, à Reims en 2006. Il avait alors 28 ans !

Guillaume et sa team au départ du Marathon du Medoc (33)

Son meilleur souvenir ?

Il faut traverser l’Atlantique et se retrouver à New-York pour découvrir ce souvenir de Guillaume datant de 2008. L’arrivée dans Manhattan depuis le Queens via le Queensborough Bridge est selon lui un moment unique. Au fil de la course, l’ambiance va crescendo, avec de plus en plus d’animation et de monde aux abords du parcours.

Le fameux Queensborough Bridge menant à Manhattan !

Après le passage via ce pont à deux étages, martelé par les pas des coureurs, le débarquement sur Manhattan est grandiose. Une foule considérable est toujours massée à la sortie de ce pont pour encourager les coureurs. C’est la marque de fabrique des plus grands évènements mondiaux de plein air. Les spectateurs restent massés en nombre tout à au long de la 5ème Avenue.

Il nous avoue, 10 ans après et avec quelques étoiles dans les yeux : « l’émotion absolument incroyable procurée par ce moment, c’est à vivre au moins une fois dans sa vie de coureur. »

Son pire souvenir ?

On reste outre-Atlantique pour son pire souvenir… 🙂

Il commet l’irréparable en prenant le départ le ventre vide, après une nuit compliquée par une petite gastro… qui avait atteint sa femme et son fils trois jours auparavant.

Guillaume en difficulté sur le parcours New-Yorkais !

Guillaume se sent, par chance, capable de courir ! Il fait la course sans avoir besoin de s’arrêter aux toilettes mais n’a « aucune force, aucun jus ».

L’attente dans le sas est déjà pénible et les premiers pas sont terribles…Il sait dès les 500 premiers mètres qu’il devra oublier son objectif initial de 3h30. A ce moment là, l’unique interrogation est de savoir s’il pourra courir ces 42km. Au bout du 5ème km, il se sent déjà au 30ème et se fait doubler continuellement pendant près de quatre heures et demi. Il faut alors un sacré mental…Heureusement à ce rythme, il a eu le temps de profiter de l’ambiance exceptionnelle du Marathon de New-York 😉

Un prochain challenge ?

Au programme de son été, Guillaume courra un marathon un peu spécial…celui qui clôturera le mythique triathlon d’Embrun le 15 août prochain.

Guillaume aura donc besoin d’encouragement sur cette épreuve triathlon. Il aura néanmoins pour lui sa motivation, son plan d’entraînement marathon FREQUENCE Running et les sessions vélo, piscine de son club de tri ! 🙂