Renaud descend son record perso de 5min sur le marathon de Metz-Mirabelle et brise la barre des 3h10. Chapeau ! Bien évidemment, ce jeune papa s’est préparé rigoureusement afin d’atteindre ce bel objectif. Un programme établi sur 15 semaines au rythme de 4 séances hebdomadaires avec l’application… FREQUENCE Running bien sûr. Découvrez sans plus attendre sa merveilleuse histoire…

Renaud dans l’effort !

Quel type de coureur es-tu ?

Je cours régulièrement depuis 2011.  Je suis orienté bitume, j’aime avoir mes repères de vitesse notamment. J’ai fait pas mal de courses telles que 10km, semi, courses à étapes et je viens de boucler mon 7ème marathon. En 6 ans je suis passé d’une séance  à quatre par semaine. Cela s’est fait progressivement. J’ai compris que la course à pied ne s’improvisait pas et que beaucoup de détails comptaient. Je suis passé par des blessures qui m’ont bien appris à écouter mon corps.

La course à pied me convient, ayant une activité professionnelle qui me prend beaucoup de temps, je peux m’organiser facilement. Idem pour la vie de famille qui nécessite de faire des concessions par moments. 

Et puis surtout j’ai deux plaisirs : le premier est bien sûr de courir, en progressant sans cesse et en profitant de lieux sympas. Le second est la vie autour du running : l’entente voire l’entreaide entre coureurs, ce sport individuel si partagé qu’il en devient presque collectif!  Un univers à part entière avec tant de conseils et d’informations à communiquer.

Quelle est la raison qui t’a motivé a courir ton marathon ?

Mon 6ème marathon a été compliqué (mai 2017 – Poitiers futuroscope). En janvier, j’ai eu une hernie discale. 3 mois sans courir du tout. Étant inscrit je n’y ai pas renoncé, fort de mon RP de Nice en 3h13 de novembre 2016. Mais avec  seulement 4 semaines de prépa et avec la chaleur de cette journée, cela n’a pas loupé, je n’ai tenu que le 1er semi, pour finir en 3h39.  J’ai donc décidé de prendre les choses en mains et de m’inscrire pour Metz, ce 8 octobre en faisant le maximum  pour mettre toutes mes chances de mon côté, et ainsi prendre ma revanche! Au bout du 7ème il fallait que des résultats probants se manifestent enfin. J’étais ultra motivé. 

Où aimes-tu courir ?

Je cours la plupart du temps près de chez moi, sur une longue piste cyclable qui longe un canal. La nature est présente, c’est calme, assez plat, et elle me permet de faire toutes mes sorties : aussi bien les fractionnés que les sorties longues. J’essaye de varier de temps en temps, notamment certains midis quand je travaille. Je cours alors  à la pépinière de Nancy, encore une fois le long de ce fameux canal du côté nancéien  ( il est très très long 🙂 ) . 

Renaud après une belle séance FREQUENCE Running


Cela m’a surpris mais j’ai fait confiance au plan et ses sorties longues de maximum 1h45.


Renaud, comment as-tu vécu ta préparation marathon avec l’application FREQUENCE Running ? 

Je voulais mettre toutes mes chances de mon côté. Et dès le démarrage de l’application FREQUENCE Running, j’ai pu choisir un objectif (objectif ni prudent, ni challenge) au-delà de mes espérances : 3h07mn30. Mais j’étais rassuré car l’appli le propose en fonction de nos références. Les premières sorties étaient une bonne mise en jambes et d’une manière générale, le plan a été progressif et toujours dans le réalisable. J’avais choisi 4 sorties par semaine ce qui était une première. J’avais peur de ne pas récupérer entre chaque séance et pourtant impeccable à chaque sortie. Je n’ai du coup décalé aucune séance . J’ai senti une réelle progression rapidement et j’ai gagné 1km/h de moyenne en 2 mois, ce qui m’a permis même de battre mon record sur un semi, tout ça à l’entraînement !! Et surtout d’être serein à la fin de ma préparation en enchaînant aussi bien et en courant si vite.  Et même si cela m’a surpris j’ai fait confiance au plan et à ses sorties longues de maximum 1h45.

Enfin l’application met en avant des recettes, des produits, toujours intéressants en complément de l’entraînement, des détails qui peuvent souvent faire la différence. 

C’est aussi ça la force de l’application, les sorties mais aussi ce qu’il y a autour.

Quelles étaient tes sensations pendant la course ?

Le premier semi a été compliqué à gérer. Les jambes étaient un peu lourdes et je courais pourtant moins vite qu’à l’entraînement. Du coup, je cogitais beaucoup, mais bizarrement j’avançait bien malgré ces sensations. Et à partir du 25ème je suis rentré dans la course réellement en me posant moins de questions tactiques. Je restais régulier mais je courrais plus vite. J’ai eu peur de ne pas pouvoir tenir tout le long et à ma grande surprise j’ai pu envoyer jusqu’au bout . Je suis monté à une allure de plus de 14 km/h à partir du 38ème kilomètre. Et les 300 derniers mètres à 16 km/h ! C’est là que je me dis que le plan a été efficace, car pouvoir en avoir autant  sous le pied à la fin est un vrai bonheur .


Le plan a été efficace, car pouvoir en avoir autant sous le pied à la fin est un vrai bonheur.


 Quel était ton objectif de chrono pour ton marathon ?

Mon vrai objectif était de battre mon record de Nice de 3h13 et de vivre pleinement ces 42km195 sans souffrance. Les deux sont largement atteints ! Et à côté de cela, passer sous la barre des 3h10 était énorme, sans compter le final qui fut une sensation incroyable. Cela m’encourage pour la suite.

Quel était ton planning d’entraînement ?

Je courais 4 fois par semaine : lundi, mercredi, vendredi, dimanche. Et j’ai démarré très tôt la préparation, 15 semaines avant la course. Je m’y suis tenu sans problème, même s’il y a eu beaucoup de nocturnes !

As-tu déjà commencé un nouveau plan d’entraînement avec l’application ? 

Pas encore, je vais faire de l’entretien pendant quelque temps. Mais dès que j’aurai défini mon prochain objectif je le ferai à 300% avec l’application FREQUENCE running ! 

Chrono portrait de Renaud