Mina fait partie de la communauté de FREQUENCE Runners depuis quelques mois maintenant… C’est une coureuse « gentillette » comme elle aime le rappeler. Pas si gentillette que ça quand on pense qu’elle a terminé le semi de Paris le 4 mars dernier en 2h07 ! Découvrez dès maintenant son portrait de coureuse…

Mina en route pour son RP sur le semi-marathon de Paris

1. Quel type de coureuse es-tu ?

Je suis une coureuse gentillette pour l’instant et n’ai pas une pratique intensive de la course à pied. Je cours deux fois par semaine maximum pour l’instant et ce rythme me convient.

2. Quelle est la raison qui t’a motivée à courir ?

J’ai toujours aimé courir. Au lycée, la seule discipline sportive où j’arrivais à avoir de bonnes notes c’était l’endurance. Si je me suis mise à la course à pied de façon plus régulière il y a quelques années c’était pour me maintenir en forme et perdre quelques kilos au passage.

3. Où aimes-tu courir ?

Je suis une coureuse urbaine ! Ma foulée s’est habituée au bitume. J’habite en Seine-Saint-Denis et je cours essentiellement au bord du canal de l’Ourcq. C’est un terrain plat, en ligne droite où plein de joggeurs se croisent et pourtant, je ne m’en lasse pas. Une teinte particulière du ciel, la couleur des arbres, un couple de cygnes ou une tribu de canards sont autant de raisons pour moi d’apprécier chacune de mes sorties. Et puis, pour certaines séances de fractionné, je privilégie la piste d’athlétisme.

4. Quelle course as-tu préparé ?

J’ai participé à ma première course en suivant les conseils de collègues qui avaient l’habitude d’en faire et qui m’ont suggéré l’idée de m’inscrire à l’une d’entre elles. Ma première course était la Parisienne en 2016 et ça a été un vrai coup de coeur.

L’atmosphère galvanisante de la course en groupe m’a plu. Depuis, j’ai participé à d’autres 10 km et j’ai couru mon premier semi-marathon en Mars 2017 ! Le fait d’être capable de courir 21 km m’a apporté beaucoup de confiance en moi et cette année, j’ai décidé de le retenter avec pour objectif d’améliorer mon chrono.


« Je me suis sentie réellement accompagnée tout au long de ma préparation, presque comme si un coach « humain » me guidait »


 5. Mina, comment as tu vécu ta préparation avec l’application FREQUENCE Running ?

Je me suis sentie réellement accompagnée tout au long de ma préparation, presque comme si un coach « humain » me guidait. J’ai eu une difficulté à comprendre comment lancer l’application pendant les séances de fractionné; j’ai posé la question sur le groupe Facebook des Fréquence Runners et j’ai eu une réponse rapidement. C’est très soutenant.

Physiquement, la préparation était douce et agréable, je n’ai pas eu l’impression de mettre à mal mon corps. J’ai même douté de ma capacité à atteindre mon objectif puisqu’à aucun moment pendant la préparation je n’ai couru au rythme cible pendant toute une sortie longue, et j’y suis arrivée !

6. Quelles ont été tes sensations pendant la course ?

Le matin de la course, contrairement à l’année précédente, j’étais stressée : le fait de m’être fixée un objectif de chrono et la peur de ne pas atteindre mon objectif n’y étaient pas pour rien. Dès les premières foulées, le plaisir de courir a pris la place de mes peurs et le suivi de mon rythme par le coach Fredo m’a donné confiance en moi! Les 15 premiers kilomètres étaient délicieux… Au fil des kilomètres, l’atteinte de mon objectif se rapprochait, et mon énergie s’amplifiait. J’ai eu un petit coup de mou au 15 ème kilomètre, après la rue de Charenton, et un autre coureur m’a reboostée lorsqu’il est passé près de moi en m’encourageant « Allez ! Allez ! »… C’est ça aussi l’esprit running !

Malgré la météo médiocre et mes pieds trempés, les sensations ont été agréables une bonne partie de la course.

7. Quel était ton objectif de chrono ?

En 2017, j’ai fini le semi de Paris en 2h17… Cette année mon objectif personnel était 2h15, FR m’avait donné comme objectif 2h11 et j’ai fini par le conclure en 2h07 ! J’ai donc gagné 10 minutes !

8. Quel était ton planning (nombre de séances et de semaines) d’entraînement ?

J’ai démarré ma préparation le 04/12/2017, soit trois mois avant la course, à raison de deux sorties hebdomadaires. A côté de la course à pied, je n’ai pas vraiment d’autre activité physique hormis quelques longueurs à la piscine de temps en temps, un peu de marche à pied et quelques soirées salsa par-ci par-là…

Les sessions FREQUENCE Running de Mina le long du canal de l’Ourq à Pantin

9. Quels sont tes prochains objectifs de course ?

Mon prochain objectif de course c’est moins d’une heure aux 10 km Paris Centre le 07/10/2018.

Je voudrais également courir le semi-marathon du bois de Vincennes le 21/10/2018 mais sans pour autant essayer de battre mon record personnel à cette occasion là. En revanche, pour le semi de Paris 2019, je mettrai toutes les chances de mon côté pour faire mieux que cette année, en espérant qu’un beau soleil d’hiver sera au rendez-vous !


« J’ai aimé le fait que la préparation proposée était adaptée à l’utilisateur… »


10. Pourquoi as-tu choisi d’utiliser l’appli FREQUENCE Running pour te préparer ?

C’est une collègue qui m’a recommandé l’application et avant de la télécharger, j’étais sceptique. Pour préparer le semi-marathon, je voulais suivre le même programme d’entrainement que l’année précédente et me fier à mes sensations corporelles. J’avais déjà essayé deux applications de running et je ne voyais pas l’intérêt de renouveler l’expérience avec une troisième application. Et en découvrant l’application, j’ai aimé le fait que la préparation proposée était adaptée à l’utilisateur, et qu’en plus, tout au long de la préparation l’application ajuste les objectifs en fonction des séances accomplies. Ça met de la cohérence dans le plan d’entrainement.

Mina se laisse un peu de temps désormais avant de se préparer pour son prochain objectif… A savoir, courir le semi-marathon du bois de Vincennes en octobre. Un grand bravo à Mina pour sa détermination pour arriver à ce joli RP sur le semi de Paris… Et vous, quel est votre prochain RP ? 🙂

Chrono portrait de Mina