« J’étais plus au moins sceptique, surtout en lisant les articles de coureurs disant qu’ils avaient explosé leurs records. Au final Fréquence Running m’a motivé à suivre une prépa structurée, avec la flexibilité dont j’avais besoin.« 

Corentin

Corentin (à gauche) avec ses amis à l’arrivée du semi-marathon de Nantes

Quel coureur es-tu ?

Basketteur de formation, j’ai longtemps privilégié le ballon orange aux runnings. Au fil de mes études, il devenait plus simple de partir courir en ville que de trouver un terrain de basket. Souvent seul, parfois accompagné, c’est devenu peu à peu mon sport numéro un.

Quelle est la raison qui t’a motivé a courir un semi-marathon ?

Depuis longtemps, le mythe du marathon m’appelle, et le semi marathon en est la première étape. J’ai couru donc mon premier semi avec l’idée de me prouver que j’en étais capable.

Où aimes-tu courir ?

J’habite actuellement à Bordeaux, le tour des ponts est donc un classique toujours apprécié. Mais j’aime toujours partir courir dans ma petite campagne vendéenne, juste un peu avant le coucher du soleil pour profiter du calme et de la nature.

Session au sommet

Corentin, comment as-tu vécu ta préparation avec l’application FREQUENCE Running ?

C’était la première vraie prépa que je suivais.

Habituellement, j’ai la fâcheuse tendance à me défiler dès qu’il faut partir faire du fractionné. Mais j’ai trouvé un vrai partenaire d’entraînement en la personne de Fréquence Running et du coach Frédo !

J’ai enchaîné une prépa 10km puis une prépa semi assez courte de 5 semaines. Les séances étaient parfois agréables, d’autres fois moins drôles et plutôt intenses ! Globalement la prépa s’est bien déroulée avec un bon compromis entre sortie plaisir, fractionné long et court.

Quelles étaient tes sensations pendant la course ?

Après un échauffement un peu raccourci et un départ chahuteux, j’ai vite pu dérouler mes jambes dans les rues nantaises. Je m’étais fixé une allure cible entre 4’20 et 4’25. Au 5e km je me sentais bien et j’ai pu me stabiliser à l’allure de 4’20. Tout s’est bien déroulé ensuite, avec une régularité exemplaire ! J’ai même pu rattraper un copain au 18e que j’ai pu devancer au sprint ! Record pulvérisé en 1h31’44 !

Quel était ton objectif de chrono pour le semi-marathon de Nantes ?

J’avais un record à 1h37’21. Mon objectif officiel était donc de passer sous la barre des 1h35′ même si en secret je comptais faire moins de 1h33′.

L’application m’affichait 1h32’18 mais je doutais en être capable. Au final j’avais tout faux ! J’ai été à l’aise à l’allure cible et l’objectif était donc logiquement atteignable.

Quel était ton planning (nombre de séance et de semaines) d’entraînement ?

J’ai d’abord commencé ma préparation avec un objectif sur 10km. 10 semaines de préparation à 3 entraînements par semaine jusqu’à la course entrecoupées par une semaine dans les Alpes (l’occasion de faire quelques trails enneigés). Puis j’ai enchaîné directement avec la préparation du semi pendant 5 semaines à 4 entraînements par semaine.

Es-tu prêt à repartir sur une nouvelle course avec FREQUENCE Running ?

Je ne l’ai pas encore programmée, mais j’ai un trail de 20km dans les Pyrénées de prévu (Trail de Gavarnie en juin) et j’ai bien l’intention de me préparer avec Fréquence Running !

Chrono portrait de Corentin