Arrêtez de courir un marathon avant le jour de la course 😉 Nos explications sur les sorties (trop) longues.

Vous l’avez peut-être remarqué dans l’application. Nos séances d’endurance fondamentale ne dépassent pas 1h30.

Certains d’entre vous s’alarment du fait que les sorties ne soient pas plus longues alors qu’il faudra courir 42 km le jour de la course…

Nous souhaitions apporter une réponse et des explications à tout le monde 😉

Entretenez votre fraîcheur musculaire

Beaucoup (trop) de personnes s’imaginent qu’il faut courir l’équivalent d’un marathon avant la course. C’est bien souvent un réconfort psychologique de pouvoir se tester au préalable sur la distance pour voir si l’on tient.

Cependant, la récupération d’une sortie de 2 à 3h prend du temps.

  • Vos articulations et tendons sont mis à rude épreuve durant un effort aussi long
  • La répétition d’une mauvaise posture passe encore pendant 1h30, pendant 3h les conséquences sont bien plus importantes

C’est bien là le problème !

En effet, après une course longue distance on prend le temps de se reposer. Dans un plan d’entraînement, la récupération entre les séances est bien plus courte.

  • Vous risquez donc d’enchaîner avec d’autres séances alors que vous n’avez pas totalement récupéré.
  • Le risque est de cumuler la fatigue musculaire, ce qui augmente considérablement le risque de blessure.
  • Résultat le jour de l’objectif : vous allez manquer de fraîcheur musculaire et avoir du mal à terminer la course sans souffrir.

Bien sûr ce n’est pas ce que l’on vous souhaite !

C’est pourquoi nous privilégions des séances à allures spécifiques plutôt que des sorties longues et lentes (nos sorties longues ne dépassent pas 1h30).

sortieS longueS vs allure spécifique

L’objectif recherché est de permettre au coureur de maîtriser son allure de compétition et de simuler le plus efficacement possible la fatigue qui s’accumule inévitablement lors d’un marathon.

D’ailleurs, dans une séance à allure spécifique, si vous comptez l’échauffement, le temps de récupération entre les répétitions et le retour au calme, la durée de votre séance approche les 1h30 avec un kilométrage qualitatif et non seulement quantitatif.

Finalement, on peut dire dans la préparation d’un marathon il ne s’agit pas de courir seulement longtemps à allure lente.

En revanche, il faut réussir à courir le plus vite possible sur une distance ou une durée donnée sur la base d’un objectif !