Ce dimanche matin, c’est une tradition depuis déjà 1976, la célèbre course Paris – Versailles partira du pied de la Tour Eiffel. Surnommée la Grande Classique, elle est devenue célèbre pour son arrivée majestueuse sur la grande avenue de Paris, face au Château, après avoir emprunté la non moins mythique côte des Gardes.

Après 6 km très plats en bord de Seine, une pente redoutable s’affiche, pouvant atteindre par endroit jusqu’à 9 %. Longue de 2,1km elle désarme les habitués aux parcours plat, peu habitués de cette principale difficulté. La sortie de la forêt de Meudon-Vélizy et le passage Viroflay ainsi que les derniers 2 km sont également redoutés, avec des faux plat montant très casse-patte dont se souviennent les coureurs.

25 000 coureurs se presseront dimanche matin sous la Tour Eiffel pour un départ par vague étalé entre 10h et 11h. Depuis déjà les années 90, le cap des 20 000 coureurs était franchi, c’est la course populaire de rentrée en région parisienne.

Si le format de course est de 16km, en raison du le dénivelé l’effort se rapproche fortement de celui vécu sur un semi-marathon. C’est d’ailleurs ce type de plan d’entraînement que propose l’application FREQUENCE running après avoir choisi cette course. On recommande néanmoins de s’habituer à l’effort en côte, sur le parcours original si on en est proche ou sur une route similaire autour de chez soi. S’il faut moins de 10mn aux plus entraînés pour arriver à la forêt de Meudon, les derniers mettront une vingtaine de minute à passer la côte des Gardes. Il faut s’y préparer sérieusement.