Jean-Baptiste, co-fondateur et directeur technique de FREQUENCE Running continue sa préparation et son objectif de record perso de 2h56 lors du marathon de Rennes  le 22 octobre. Depuis quelques semaines ses entraînements montaient en puissance, il rentre dans une phase décisive de sa préparation.

Plan d’entraînement marathon FREQUENCE Running

Je viens tout juste de recevoir dans ma timeline toutes les explications sur l’organisation du marathon de Rennes. Je me projette donc dedans et j’en parle de plus en plus autour de moi. Je me renseigne, il paraît que le marathon est le plus performant de France avec un dénivelé légèrement négatif, je me dis que je vais tenter un truc et que mon record est envisageable. En effet, ma courbe PREMIUM me montre une réelle progression et envisage un chrono de 2H56, à quelques secondes de mon record, donc tout est possible si les cieux bretons sont avec moi 😉

Courbe de progression PREMIUM (beta test) de JB

Concernant l’entraînement, dernière quinzaine perturbée par un rhume, j’ai du faire quelques changements dans mon planning. Grâce à l’application, j’ai supprimé sans aucun remord deux footings légers pour pouvoir mieux me reposer et repartir du bon pied.

Supprimez ou reportez des séances du plan avec le menu contextuel

Cette semaine, c’était allure semi sur 10x600m, 3 séries de diagonales sur stade (une classique dans nos plans), un 10km couru à allure marathon hier à Corbeil Essonne et une sortie longue de 2H aujourd’hui à une allure soutenue 1.5km/h en dessous de mon allure marathon.

Historique des séances réalisées de JB

Après une semaine « off » de 56km (2 séances en moins), je suis revenu au minimum syndical avec 85 km parcourus cette semaine. Le poids de forme est au rendez-vous, je pèse désormais 60kg, c’est que je dois être affûté. Comme tous les coureurs, j’ai un peu d’appréhension : vais-je assurer ? Représenter honorablement les couleurs de ma start-up FREQUENCE running ? faire un chrono ? Comment vais-je m’hydrater, me ravitailler ? Dois-je prendre un camelbag, une bouteille à la main, un lièvre ?? Bon, en fait, je ne suis pas si stressé que cela mais c’est tout à fait normal de se poser ce genre de question quand on s’entraîne depuis plus de 3 mois. Le principal, c’est de prendre du plaisir à l’entraînement et de ne pas avoir de regret, et surtout d’en prendre le jour de la course. Après tout, c’est une expérience à vivre et chaque marathon est différent.

Il me reste désormais deux séances à bien négocier la semaine prochaine avant de bien me reposer dans les 10 derniers jours.
Allez, je dois aller me coucher, ma femme m’attend, bonne nuit à tous !

Retrouvez les deux premiers épisodes de la préparation Jean-Baptiste :

Ça se corse un peu pour Jean-Baptiste

Jean-Baptiste raconte sa préparation pour le marathon de Rennes