Evitez de vous retrouver à bout de souffle pendant l’effort en améliorant votre respiration.

respiration running

Une mauvaise technique de respiration est bien souvent à l’origine du point de côté. Avec quelques astuces vous pouvez facilement améliorer votre respiration pour être plus efficace pendant l’effort.

Optez pour la respiration abdominale

Privilégiez la respiration profonde avec le ventre (ou abdominale). Elle est plus efficace que la respiration thoracique (avec la poitrine) qui utilise seulement la partie haute des poumons.

La respiration abdominale permet de remplir la capacité totale des poumons. L’air que vous inspirez arrive jusqu’à la partie basse des poumons et y reste plus longtemps, ce qui augmente votre absorption d’oxygène. Privilégiez une respiration ventrale longue et profonde à une respiration thoracique brève.

Respiration par la bouche ou par le nez pendant l’effort ?

Bien que le nez à un rôle de filtre important (il réchauffe et améliore l’air inspiré), lorsque l’intensité de l’effort augmente, le corps à besoin d’une absorption maximum d’oxygène. En inspirant par la bouche vous allez pouvoir absorber un plus grand volume d’air. En fonction de l’intensité de l’effort alternez entre respiration par le nez et la bouche en privilégiant cette dernière.

Trouvez le bon rythme

Il est difficile de conseiller un rythme particulier de fréquence respiratoire car chaque coureur est différent. Toutefois, un bon moyen pour trouver la parfaite coordination entre effort et respiration est d’essayer différents rythmes afin de découvrir celui qui vous semble le plus confortable et naturel. Pensez surtout à être régulier.

Bien souvent, votre rythme idéal s’imposera avec le temps !